AccueilRechercherS'enregistrerConnexion



Partagez | 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

]


La consommation de la noix de muscade (Malikite)
جوزة الطيب
Al Imâm Al Qarafî

aslama.com







Chez les malikites, ce qui engendre de l'ivresse en grande quantité est interdit en petite quantité, par contre, ce qui engendre un état anesthésique (sans pour autant provoquer de l'ivresse) présente deux cas :

1. L'état anesthésique engendre des dégâts sur la santé ==> la substance est illicite non pas parce qu'elle provoque un état anesthésique mais parce qu'elle a des conséquences néfastes sur la santé.

2. L'état anesthésique n'engendre aucune conséquence négative sur la santé ==> la substance est licite.


La noix de muscade rentre bien entendu dans le 2ème cas, elle contient une substance anesthésiante, mais d'abord en petit pourcentage (surtout l'usage que nous en faisons, on passe 2 ou 3 coups de rappe) et surtout surtout qu'elle n'engendre aucun dégât sur la santé.

Donc sa consommation est licite (pour les malikites).

L'Imam Al Qarafi , un des plus grands juristes Mâlikites, a dit dans son livre (Al Fourouq : les différences) lors de la 40ème différence après avoir fait la différence entre

"Al mouskirate : ce qui engendre l'ivresse" ;
"Al mourqidate : ce qui provoque la somnolence ou la perte de connaissance"
et " Al moufssidate : ce qui provoque de l'enivrement sans plaisir ressenti"

dit donc un peu plus loin :


تَنْفَرِدُ الْمُسْكِرَاتُ عَنْ الْمُرْقِدَاتِ وَالْمُفْسِدَاتِ بِثَلَاثَةِ أَحْكَامٍ الْحَدِّ وَالتَّنْجِيسِ وَتَحْرِيمِ الْيَسِيرِ وَالْمُرْقِدَاتُ وَالْمُفْسِدَاتُ لَا حَدَّ فِيهَا وَلَا نَجَاسَةَ فَمَنْ صَلَّى بِالْبَنْجِ مَعَهُ أَوْ الْأَفْيُونِ لَمْ تَبْطُلْ صَلَاتُهُ إجْمَاعًا وَيَجُوزُ تَنَاوُلُ الْيَسِيرِ مِنْهَا فَمَنْ تَنَاوَلَ حَبَّةً مِنْ الْأَفْيُونِ أَوْ الْبَنْجِ أَوْ السَّيْكَرَانِ جَازَ مَا لَمْ يَكُنْ ذَلِكَ قَدْرًا يَصِلُ إلَى التَّأْثِيرِ فِي الْعَقْلِ أَوْ الْحَوَاسِّ أَمَّا دُونَ ذَلِكَ فَجَائِزٌ فَهَذِهِ الثَّلَاثَةُ الْأَحْكَامُ وَقَعَ بِهَا الْفَرْقُ بَيْن الْمُسْكِرَاتِ وَالْآخَرِينَ فَتَأَمَّلْ ذَلِكَ وَاضْبُطْهُ فَعَلَيْهِ تَتَخَرَّجُ الْفَتَاوَى وَالْأَحْكَامُ فِي هَذِهِ الثَّلَاثَةِ

Traduction :

"Al Mouskirates se distinguent des mourqidates et des moufssidates par trois injonctions :

1. Al 7add : la peine légale
2. Attanjiss : l'impurification
3. Ta7rimoul yassir : l'interdiction de la petite quantité

Alors que les mourqidates et les moufssidates ne comportent ni peine légale et ne sont pas non plus considérées comme des impuretés, à titre d'exemple, celui qui prie sous effet d'anesthésie ou d'opium sa prière est valable par consensus et il est permis d'en consommer une petite quantité ... tant que ceci n'affecte pas le cerveau et les sens. Ce sont là les trois injonctions qui différencient al mouskirate des deux autres, sois attentif à cela et aies-en la maîtrise, car c'est sur ces différences que sont déduites les fatwas et les injonctions"



L'Imam Al Qarafi avance même le consensus sur la validité de la prière de celui qui a consommé une substance parmi les mourqidates et les moufssidates et que c'est sur cette différenciation entre les trois que sont bâties les fatwas.
Revenir en haut Aller en bas





La consommation de la noix de muscade (Hanafite)
Al Imâm Ibn 'Abidin - Faraz Rabbani

Traduit par l'équipe souboul-assakina depuis seekersguidance.com






La noix de muscade (الجوز الطيب) est permise dans l'école Hanafite que ce soit en guise de nourriture ou a des fins médicinales, a condition qu'elle ne soit pas consommée à dose enivrante.


Références :

Ibn Abidin, Radd al-Muhtar;
Imâm ar-Tahtawi & Shurunbulali, Hashiyat Maraqi al-Falah

Il existe une position similaire dans l'école Chafi'ite


Wassalam, Faraz Rabbani


Sources en arabe :




رد المحتار - (4 / 208)
وأن البنج ونحوه من الجامدات إنما يحرم إذا أراد به السكر وهو الكثير منه دون القليل المراد به التداوي ونحوه، كالتطبب بالعنبر وجوزة الطيب، ونظير ذلك ما كان سميا قتالا كالمحمودة وهي السقمونيا ونحوها من الادوية السمية، فإن استعمال القليل منها جائز، بخلاف القدر المضر فإنه يحرم، فافهم واغتنم هذا التحرير.

Dans Radd al Mukhtâr de l'Imâm Ibn Abidin on peut lire que les plantes enivrantes sont interdites quand la quantité débouche à l'ivresse, non quand la quantité utilisée et petite et dans l'intention de guérir, donc l’utiliser en petite dose est permis




حاشية الطحاوي على المراقي - (2 / 279)
وصرح ابن حجر المكي بتحريم جوزة الطيب بإجماع الأئمة الأربعة اه ولعل حكاية الإجماع محمولة على حالة السكر
Dans les notes de bas de page d'Attahawiyy sur al Marâqî il est dit que pour l'interdiction par consensus des 4 imâms dont parlait Ibn Hajar al Haythamî il aurait dit précisé que c'était concernant les doses enivrantes (NdT : une fatwa traduite sur l'interdiction de la noix de muscade traduite par des wahhabi circule sur internet avec comme seule référence cet hypothétique consensus d'Ibn Hajar al Haythamî )



الدرر المباحة للنحلاوي - (1 / 282)
ومثلُ الحشيشة - في الحرمة - جوزةُ الطِّيب، وكذا العنبر، والزّعفران، ومثله: زهر القطن، فإنه قويُّ التفريح، يبلغ الإسكار، فهذا كلُّه، ونظائرُه، يَحْرم استعمالُ القدر المسكر منه، دون القليل
An-Nahlâwî nous dit que dans l'interdiction, la noix de muscade est comparable au hachiche, ainsi que l'ambre gris et et le safran ou la fleur de coton qui rend ivre, et que l'interdiction est pour les grosses doses rendant îvre, pas les petites doses




تحفة المحتاج في شرح المنهاج - (3 / 250)
أَقُولُ وَمِمَّا يَدُلُّ عَلَى حِلِّهِ عِبَارَةُ الشَّارِحِ فِي شَرْحِ بَافَضْلٍ أَمَّا الْجَامِدُ فَطَاهِرٌ وَمِنْهُ الْحَشِيشَةُ وَالْأَفْيُونُ وَجَوْزَةُ الطِّيبِ وَالْعَنْبَرُ وَالزَّعْفَرَانُ فَيَحْرُمُ تَنَاوُلُ الْقَدْرِ الْمُسْكِرِ مِنْ كُلِّ مَا ذَكَرَ كَمَا صَرَّحُوا بِهِ ا هـ
Dans Tuhfat al Muhtâj fi Charh al Minhâj on peut dire qu'il est interdit de consommer en quantité enivrante le hachiche, l'opium, la noix de muscade, l'ambre gris et le safran.
[/right]
Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit