AccueilRechercherS'enregistrerConnexion



Partagez | 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 





Dossier - Partie 2
Qui est capable de l'ijtihad partiel (mouqayyid)
ou absolu (moutlaq) depuis le Coran & la Sunnah ?

souboul-assakina.bbfr.net







______________________________________________________


Note de l'équipe : N'oubliez pas de lire les deux autres volets du dossier pour cerner le tout :

Dossier - Partie 1 - Les paroles des Salafs disant de ne pas les suivre, mais de prendre du Coran & de la Sunnah
Dossier - Partie 3 - Paroles de savants sur le suivit d'une des 4 écoles légitimes - Le Taqlid des plus savants


______________________________________________________



Après avoir éclairci en partie 1 la portée des paroles des Imâms du Salaf ordonnant de ne pas suivre les hommes (pas même eux) mais de suivre les hadiths, nous allons essayer de vous donner une idée de QUI peut prétendre puiser directement du Coran et de la Sunnah, toujours avec comme exemple, Chaykh al Islâm an-Nawawî .

Voici ce que dit l'Imam Al Bijouri dans sa Hachiya à propos du Charh d'Ibn Qassim Al Ghazi :





قال البيجوري في حاشيته على شرح ابن قاسم الغزي :


ومن قدر على ترجيح الأقوال فهو مجتهد الفتوى ، كالنووي والرافعي ،


ومن قدر على استنباط الفروع من قواعد إمامه فهو مجتهد المذهب ،

ومن قدر على استنباط الأحكام من الكتاب والسنة ، فهو مجتهد اجتهادا مطلقا ،

قال تعالى ( وفوق كل ذي علم عليم ) أهــ



Traduction (du frère Razes d'Aslama.com ) :

"Celui qui est capable de donner la prépondérance (at-tarjih : c'est le faite de prendre deux avis et d'en sortir un plus fiable que l'autre) parmi les avis est le Moujtahid de Fatwa, comme Al Nawawi et Al Rafi'î

Et celui qui est capable d'extraire les statut des branches selon les règles de son Imam (de madh'hab) est le Moujtahid du madh'hab

Et celui qui est capable d'extraire les statuts du Coran et de la Sunna, c'est celui là le Moujtahid Moutlaq (absolu)

Allah dit : "Et au-dessus de tout savant il y a plus savant"



On constate de ce qui est rapporté ici que l'Imâm an-Nawawî n'avait atteint que le 3ème rang de l'ijtihad. Il n'avait ni le niveau de prendre du Coran et de la Sunnah, ni même d'extraire des statuts à partir des règles déjà élaborés par son Imâm (Chafi3i) !!

En résumé, l'Imâm an-Nawawî , ce puits de science reconnu et étant une référence pour tous, avait à peine le niveau de "comparer deux avis existants" et non pas dans l'absolu mais seulement dans son propre madhhab (école). Pour ceux qui se réfèrent beaucoup à lui, vous pouvez le remarquer dans ces livres où il cite l'avis des anciens, des références de son école, puis en extrait le mu'tamad, le plus fiable.

Si lui, et l'Imâm al Rafi'î ne furent que des moujtahid de fatwa n'étant capable que de comparer deux avis existants de leur propre école, que voulez vous que nos savants contemporains ou même nous, les gens de la masse, puissions faire ?!

Certains savants pensent qu'ils peuvent regarder d'un coup d’œil (certes scientifique) tous les avis existant au sein des 4 écoles depuis 14 siècles et en extraire "l'opinion correcte" alors qu'il n'ont même pas maitrisé les règles établies dans les 4 écoles. C'est une transgression très dangereuse et ceci est contraire aux actes et aux exhortions de toutes nos références sunnites. Ne parlons même pas des gens comme vous & nous qui lisent deux ou trois hadiths vaguement traduit en langue étrangère (anglais, français, espagnol) et qui pensent à partir de cela déterminer l'avis le plus cohérent... !

De plus dans le texte de l'Imâm an-Nawawî posté plus haut (où il explique la parole de son Imâm), il dit que de son temps déjà peu de personne pouvait le faire, que dire alors de notre époque corrompue et bien lointaine de la sienne, ou cette mode a été lancée et ou toute personne ayant fait quelques années d'études se met à délaisser les avis établis depuis des siècles pour faire selon sa propre compréhension des hadith qu'il lit ?

L'Imâm an-Nawawi (7ème siècle) est considéré comme un des derniers mujtahid de l'école Chafi'ite. on voit donc que c'est un phénomène éteint depuis des siècles









On peux aussi citer comme exemple très parlant l'Imâm as-Souyoûtî al Châfi'î, du 9ème siècle, qui est connu pour sa grande science, son célèbre tafsir "Al Jalalayn" et ses nombreux livres. Il est aussi connu en science du hadith pour ses rapports, ses authentifications & affaiblissement, il était un Hâfidh dans cette science (un des derniers d'ailleurs)

Il a écrit plus de 1000 ouvrages dans sa vie. Il enseigna jusqu'à 40 ans, puis à cette âge il décida de laisser l'enseignement pour l'écriture. A la fin de sa vie il dit : " J'ai écris dans toute les science, sauf les mathématiques où je n'ai pas excellé, je n'ai écris que 5 ouvrages. "

Et donc ce génie en science, l'Imâm as-Souyoutî, à prétendu au dernier rang de l'ijtihad (le plus bas, celui de mujtahid al fatwa). Les plus grands savants de son époque se sont réunis et lui ont adressé 19 questions de fiqh, parmi les plus lourdes et les plus compliquées. A ce moment là le Hâfidh as-Souyouti s'est senti petit, très petit.

Il a écrit une lettre en retour au comité de savants auteur des questions, en disant qu'il renonçait a ce degrés d'ijtihad.


Toutes ces informations sont trouvable dans ses diverses biographies.







Si tous les savants ont suivit une école depuis des siècles et l'ont rendu obligatoire au gens de la masse et même aux savants avancés n'ayant atteint aucun degrés d'ijtihad, il y a une raison, ce n'est pas qu'ils ignoraient les paroles de leurs Imâms, ni même qu'ils ont suivit aveuglément par plaisir, c'est qu'il avaient juste conscience qu'ils n'avaient pas le niveau d'aller puiser du Coran et de la Sunnah directement.

Ils étaient lucides, humbles et conscients de l'ampleur et de la complexité des sciences religieuses et n'étaient pas des prétentieux qui s'attribuaient un rang (d'ijtihad moutlaq) qu'ils n'avaient pas atteint... Contrairement à certains "savants" des mouvements réformistes d'aujourd'hui qui prétendent avoir le rang de l'Ijtihâd Muqayyid (partiel) en comparant plusieurs (parfois même à travers plusieurs écoles!) ou encore pire Moutlaq (absolu) et qui, en prônant le suivi des pieux prédécesseurs, vont puiser dans le Coran & la Sunnah directement !

Les Mujtahid Moutlaq (absolu = pouvant puiser du Coran et de la Sunnah directement) n'existant plus depuis bien des siècles et des siècles, depuis l'époque du Salaf les savants se sont rattachés à une école et aux règles que les Mujtahid Moutlaq avaient établis !

Ceci est une des pires innovations et hérésie qui sévi à notre époque
et qui a amené des fatawa monstrueuses comme celle du Chaykh al Albani qui a autorisé l'allaitement adulte (un homme adulte peut boire le lait en tétant les seins d'une femme adulte aussi, pour qu'elle devienne "sœur de lait" et ainsi éviter la mixité) en se basant sur un récit qui n'a été retenu par personne dans les 4 écoles ou expliqué différemment de sa compréhension.

Ce n'est qu'un malheureux exemple mais la non conformité aux 4 écoles et le fait de ne pas revenir aux règles laissées par nos anciens à fait et continu de faire beaucoup de ravages... Des fatawa inédites ! Des consensus établi depuis de siècles brisés sous prétexte qu'il faut suivre le Coran & la Sunnah et non les hommes ! (le consensus étant la 3ème source de l'Islam sunnite rappelons-le!)

Certains ne voient pas le mal, et pour excuser ces "pseudo mujtahid des temps modernes" utilisent le hadith « Le mujtahid, atteint une récompense, s'il commet une erreur dans sa comparaison et il atteint deux récompenses s'il fait la bonne comparaison. » [Rapporté n°7352 & Mouslim n°1716]

Ce hadith est valable pour le mujtahid (comme c'est clairement mentionné) qui en a le rang. Celui qui joue avec la religion d'Allah a se proclamer savant et en faisant des fatawa (allant ainsi contre le consensus) alors qu'ils n'en ont pas les compétences ne sont pas visés par cette parole !


La religion et ses science ne sont pas un jeu, si les savants sont d'accord depuis des siècles sur méthode de procéder, il n'appartient à personne de renier cela.

Ibn Sirine a dit : إن هذا العلم دين فانظروا عمن تأخذون دينكم « Cette science est une religion, alors regardez de qui vous prenez votre religion. »








CONCLUSION

On pourrait conclure en disant qu'aucun savant n'a suivi aveuglément ses maîtres ou son école car il est très courant de trouver les élèves des Imâms fondateurs diverger avec eux, comme al Qaçim a divergé de Mâlik . Par exemple l'Imâm al Qaçim était d'avis de pouvoir payer Zakat al Fitr en monnaie, divergeant ainsi de son maître etc...

Muhammed ibn Hassan et d'autres disciples de l'Imâm Abu Hanifah ont divergé de ses avis sur énormément de questions. Et ceci se voit dans chaque école. Et quand l'imâm Abu Hanifa ordonnait à ses élèves d'écrire son avis il disait aussi : "écrivez également l'avis de Muhammed Ibnou Hassan!"

Ce sont des divergences entre mujtahid en ayant les capacités. Il n'y a aucun blâme à celui qui a le rang de l'ijtihad de le faire. Les savants ont même dit que c'est une obligation pour celui qui en a les moyens. Un mujtahid à interdiction de suivre les hommes mais doit chercher par lui même

Puis ensuite on peux voir des Imâms venus plus tard également diverger de l'avis de leur école car ils étaient mujtahid du rang inférieur : étant capables d'aller extraire des statuts depuis les règles déjà élaborés par leurs Imâms.

Puis nous trouvons les moujtahid qui n'ont que le rang de la comparaison (comme l'Imâm an Nawawi cité plus haut) qui rappellent les avis des savants compétents existants en extrayant le plus fort d'après les preuves.

Ce qui amène un nombre important de divergences au sein des écoles.

Et puis après il y a des gens (plus ou moins savants) n'ayant aucune capacité, ni de tirer des règles ni de comparer, qui doivent suivre les avis majoritaires de leurs écoles respectives.

Si les savants ayant une école se serait contentés de suivre aveuglément leurs Imâms comme certains veulent le faire croire, nous n'aurions jamais eu autant d'avis dans les écoles, il n'y aurai eu que 4 avis, 1 avis par école ce qui n'est pas du tout le cas !

Suivre une école c'est donc :

Suivre une méthodologie émise par les mujtahid, pour ceux qui ne sont pas aptes à l'ijtihad absolu (c'est à dire à élaborer eux même une méthodologie)

Comparer les avis au sein de l'école en tenant compte de la méthodologie du fondateur (mujtahid mutlaq) pour ceux qui ont eu ce rang d'ijtihad

Suivre l'avis majoritaire de l'école établi par les savants "comparateurs" (ahl at-tarjih wat tafri3) et ce, pour ceux qui ne sont capables d'aucun ijtihad, comme nous...


Comment en serait-il autrement alors que tout le monde a agit ainsi depuis l'extinction des mujtahid (depuis environ 700 ans) et que depuis cette période personne n'a assez de science pour puiser du Coran & de la Sunnah, ni même pour comparer deux avis existants !!



______________________________________________________


Note de l'équipe : N'oubliez pas de lire les deux autres volets du dossier pour cerner le tout :

Dossier - Partie 1 - Les paroles des Salafs disant de ne pas les suivre, mais de prendre du Coran & de la Sunnah
Dossier - Partie 3 - Paroles de savants sur le suivit d'une des 4 écoles légitimes - Le Taqlid des plus savants


______________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit