AccueilRechercherS'enregistrerConnexion



Partagez | 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 





Etre acteur de théâtre ou de cinéma pour un Musulman
doctrine-malikite.fr






Question : J’ai lu sur votre site le verdict de l’Islam sur le fait de regarder des films ou des pièces de théâtres (que cela dépend donc d’éléments comme le contenu du film…) : mon cœur en est apaisé. Mais que dit l’Islam à propos des gens qui travaillent dans le théâtre et du Cinéma (c.à.d les acteurs) ?





Réponse :


Les savants musulmans se sont divisés en deux avis (concernant cette question):



Premier avis :


Ceux qui avancent que le fait de représenter des personnalités historiques et utiliser le théâtre ou le cinéma pour propager la vertu et le bon comportement ne peut que être permis (voir louable dans certains cas).



C’est un excellent outil de communication des bonnes valeurs (s’il est bien utilisé).


Par contre la représentation des prophètes ou des Messagers ou des Califes bien guidés (ou des grands compagnons) est interdite : car les représenter serait un mépris (et un manque de respect à leur égard) et même peut être du mensonge à leur égard : car personne ne pourra les égaler ou montrer avec justice et perfection leur grandeur…

Parmi les savants qui sont de cet avis :

Hasan al-banna,

Ahmad Ash-saharbâsî,

Muhammad Mâdî Abû al-‘azâim ,

‘Abderrahmân Tâj : l’ancien Sheykh d’Al-azhar (l’institut religieuse Al-Azhar en Egypte avait même un groupe de théâtre. L’institut Al-azhar continu à contrôler les films et les séries religieuses et valider ce qui est pour elle conforme…)

Al-Qardâwî,

‘Abderrahmân Hasan Habbnaka al-Maydânî,

Abû Turâb az-Aâhirî

et Abdellah Nâsih ‘Ilwân qui a résumé ses avis dans un livre : « l’avis de l’Islam à propos des médias » et autres savants…

Preuves des savants soutenant cet avis :


1. L’origine en toute chose est la licéité (al-ibâha) (sauf si cette chose contredit un texte de la loi divine)

2. C’est une forme d’expression qui influe sur les gens ( et a un impact fort) : et donc on ne doit pas la négliger dans nos processus de communication car cela nous amènerait à perdre beaucoup de choses en communication (de l’Islam, de la vertu, de la science utile…).

3. Le Coran nous a donner des paraboles : comme dans le verset :
Si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montage, tu l'aurais vu s'humilier et se fendre par crainte d'Allah. Et ces paraboles Nous les citons aux gens afin qu'ils réfléchissent.
(Sourate Al-hashr verset 21)


Ici dans ce verset : Dieu a donné comme exemple la montagne (qui se fend) pour montrer la grandeur du Coran et son impact : donc on peut donner des exemples (..) par le fait de jouer des rôles…


Il en est de même dans le verset 26 de la Sourate II :


Certes, Allah ne se gêne point de citer en exemple n'importe quoi : un moustique ou quoi que ce soit au-dessus; quant aux croyants, ils savent bien qu'il s'agit de la vérité venant de la part de leur Seigneur; quant aux infidèles, ils se demandent 'Qu'a voulu dire Allah par un tel exemple? '. Par cela, nombreux sont ceux qu'Il égare et nombreux sont ceux qu'Il guide; mais Il n'égare par cela que les pervers…

4. Beaucoup de compagnons du Prophète (paix et salut sur lui) ont fait croire qu’ils ne sont pas musulmans pour des raisons légitimes et religieuses : comme l’événement de Ka’ab Ibn al-shraf et Nu’aym Ibn Masoud et autres : ceci par l’autorisation du Prophète (paix et salut sur lui).



Deuxième avis :


Les savants qui ont interdit le fait de jouer des rôles (d’être acteurs) pour le théâtre ou le cinéma ont dit pour justifier leur avis : que cet acte est une ressemblance (tashabbuh) aux mécréants.

Quand aux représentations des événements historiques et des grands hommes de l’islam c’est une sorte médisance (ghayba), une déformation de la vérité et une déformation de l’image grandiose de ces hommes.

Etre acteur est lié aussi aux péchés (il peut amener aux péchés)…

Parmi les savants qui ont soutenu cet avis on cite :



Ahmad Al-ghumârî,

‘Abdullah Al-ghumârî,

Hammâd al-Ansârî,

Abderrazzâq ‘Afîfî,

un groupe de savants malikites et hanbalites,

‘Abdelazîz Ibn Bâz, Nâsir Al-albânî, Abû Bakr Jâbir al-Jazâirî et autres…



Preuves des savants soutenant cet avis :


1. C’est -pour eux- une ressemblance aux mécréants et on nous a interdit de ressembler (se comporter comme, imiter) les mécréants : ‘Abdellah Ibn Omar (que Dieu l’agrée) a dit que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Celui qui imite (cherche à ressembler) (tashabbaha) à un groupe : il sera considéré faisant partie d’eux » (Hadîth hasan rapporté par Ahmad et Abû dâwud dans ses Sunanes 4029) ; et le théâtre (et cinéma) est une innovation des mécréants …

2. C’est un type de mensonge (car il s’agit de ne pas dire la vérité : et on ne peut mentir pour apprendre aux gens : les trois cas où le mensonge est autorisé sont connus, et ce cas n’en fait pas partie)

3. Mu’âwiya Ibn Hayda (que Dieu l’agrée) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « malheur (waylun) à celui qui parle en mensonge pour faire rire les gens, malheur à lui, malheur à lui » (rapporté par Ahmad : 5/8)

4. ‘Aïsha (que Dieu l’agrée) a dit : « j’ai représenté (jouer le rôle) (hakaytu) de quelqu’un pour le Prophète (paix et salut sur lui) et il a dit : « je n’aime pas que tu représentes (hakayti) quelqu’un et moi j’ai cela et cela… » . Jouer le rôle de quelqu’un peut amener à le médire (ghaybah) car les gens n’aiment pas -en générale - beaucoup de leurs propres comportements, et ils n’aimeraient pas voir répéter ceux ci par d’autres…

5. Jouer du théâtre ou faire du Cinéma est souvent lié aux péchés : parmi ces péchés : jouer le rôle d’un mécréant qui insulte l’Islam et le combatte… Or dans ce cas : celui qui insulte n’est ni dans une contrainte qui l’oblige à faire cela ni dans une guerre… La ruse étant liée à la guerre pour être autorisée…


Allah dit dans le Coran :


Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement : 'Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer.' Dis : 'Est-ce d'Allah, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez? ' Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. Si Nous pardonnons à une partie des vôtres, Nous en châtierons une autre pour avoir été des criminels.
Sourate At-tawba verset 65 et 66.


Conclusion :


Nous penchons vers le premier avis, car pour nous on ne peut interdire le théâtre ou le cinéma indépendamment de considérations liées à sa pratique, à son sujet… : il faut d’abord considérer son contexte, les intentions et le sujet…

Si l’acteur fait cela pour une cause noble et n’y fait pas d’interdit : son acte ne peut être interdit.

A noter que qu’il s’agit là d’un outil de communication qu’on ne peut négliger dans le monde où nous vivons : son impact éducationnel, social et culturel est d’une extrême importance…

Il peut être une façon efficace de faire connaître l’Islam et propager les bonnes valeurs…

Si -par contre- ce cinéma ou ce théâtre incite aux péchés et/ou comporte des interdits (Fitna, nudité, insulte et mépris de la religion ou autres semblables) ce sera donc harâm (interdit).

On ajoute aussi qu’il ne faut pas que cela détourne d’un devoir religieux…

Enfin, il faut évidemment s’abstenir de jouer le rôle ou la représentation des prophètes ou des Messagers ou des Califes bien guidés ou des grands compagnons …
Revenir en haut Aller en bas
 
Page 1 sur 1

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit